Qui es-tu David Venisse ?

David Venisse a récemment été élu à la tête des jaunes et bleus. Avec toute la sincérité et la légèreté qu’on lui connait, il a bien voulu répondre à nos questions. Retour sur l’itinéraire d’un enfant du club.

David, pour commencer, peux tu rapidement te présenter ?

 Apres Sideville, Virandeville, me voilà à Biniville, avec ma poule Amandine. J’habite une petite maison tranquille dans une métropole sympa. Niveau taf, comme  tous les jeunes, j’en ai chié un peu, et puis coup de poker, du bluff, du charme et me voilà arrivé chez Raboni. Je suis hôte de caisse, un rêve de gosse. En gros je vends des agglos, c’est glamour, tout ça à Bricquebec, d’ailleurs pour ceux que ça intéresse le marché c’est le lundi.

 

Raconte-nous maintenant ton parcours au sein de l'ACSVT.

Il faut revenir aux années 90, le club est en place à Virandeville depuis 3 ans, enfin je crois ! J'ai fait toutes mes classes au sein du club, refusant les offres extérieures à de nombreuses reprises. J'ai donc fait partie de la grande équipe Douve et Divette, dès les premières années, avec Viel, Sorel, Frigot et surtout Mouchel et ses buts venus d'ailleurs, des putains de sondes.

Ensuite je prends les jeunes puis les ados, des moments fabuleux, un groupe extraordinaire. Après  cinq longues années  d'investissement, j'ouvre la porte à un nouveau venu, le jeune Capelle, vous connaissez la suite.

Entre temps j'ai intégré l’équipe des bénévoles et je me suis fait une place au sein du bureau, en tant que responsable jeunes.


Et te voilà maintenant Président, c’est beau. Quelles sont tes impressions, c'est un rêve qui se réalise ?

Je suis bien sur très heureux, j'étais toutefois le seul à me présenter à la succession de la présidence. Apres le bon travail effectué par Serge, je sentais que c'était le moment. Mais en me proposant de prendre sa suite, il  m'a donné envie de faire le dernier geste. Au dépouillement ce n’était pas forcément une surprise, mais bon je suis apparu quand même ému et troublé par  les félicitations de mes confrères. Au fond je suis un grand sensible … J'étais entré dans le bureau pour aider mon père, je prends la place de président pour rendre hommage à tous mes prédécesseurs et continuer dans la bonne direction.

 

Des chances quand même de te recroiser sur les terrains la saison prochaine ?

C'est la préparation physique et les coachs qui en décideront, et au vue de mon excellent niveau sur l'exercice précédent, nul doute que la concurrence sera rude pour mes coéquipiers !


Comment envisages-tu la saison à venir ? Quelles sont tes objectifs ?

Pour le moment c’est les vacances, on essaie de couper un peu avec tout ça. Mais avec mon équipe, on a voulu définir tout ça avant de se quitter pour la trêve estivale. A savoir, trois équipes engagées, des recrues expérimentées et au moins deux montées. On souhaite aussi retrouver les joueurs formés  ici, qui connaissent très bien le club, pour une adaptation rapide.

A mon avis, ces objectifs sont difficiles mais pas impossibles. C'est pourquoi le recrutement s'est voulu ambitieux. Mais il y'a un objectif qui me tiens a cœur, qui va être indispensable pour que le club continue de grandir, mais je dois d'abord en faire part au comité directeur avant le lancement de la nouvelle saison, cela concerne les infrastructures ... 

 

Je vois que tu n’en diras pas plus, mais on se contentera de cette petite exclue. Tu as dit vouloir des recrues, peux-tu nous faire un petit point mercato ?

Je prends bien sur la présidence, mais je ne suis pas seul responsable de la cellule de recrutement, il faudra donc faire un point avec le coach, qui nous avez transmis sa short-list.

Mais il est déjà sûr que certains nous quittent pour gouter au niveau supérieur, afin de revenir encore plus aguerris, je pense notamment à Thomas Doucet. D'autres, Nicolas Fauvel pour ne citer personne, quittent le football hexagonal pour des championnats exotiques. Certains mettent aussi un terme à une belle et longue carrière.

Côté arrivées, on peut quand même faire saliver nos supporters avec le retour de Benoit Quettier, Jeremy Lebailly ou encore Maxime Lecostey, ainsi que quelques espoirs du secteur. A n'en pas douter, les clubs voisins nous jalouserons et nul doute que les rumeurs iront bon train dans les gazettes locales des prochains jours. 

 

Merci pour ces petites infos, un point transfert sera prochainement fait sur le site pour résumer tout ça. On va passer à des questions plus légères :

-Quel joueur rêverait-tu recruter ?
Anton Sosnin, un bijou sur manager...
 
-Après l’ACSVT, à la tête de quel club te verrais-tu ?
Pas Orglande,  mais le FC Sideville, ça claque !
 

-Si les investisseurs qataris seraient sur le point de racheter le club, tu t’y opposerais ?
J'arrive pas à gagner à l'Euro Million, alors pourquoi pas. Mais bon il faudrait pas qu’un mec comme Leonardo me fasse de l’ombre.
 
-Cette année le club participe à la coupe de France, en route pour le Stade de France ?
L’objectif est simple et légèrement moins ambitieux : avoir assez de licences complètes pour le 1er tour.
 

-Quel est ton meilleur souvenir de joueur ?
La victoire contre Pointe Hague en 18 ans, on gagne le championnat sur le match retour chez eux. Mon mentor Michel Plassard lui vous dirait sans doute contre l'ASC...
 
-Quel est ton meilleur souvenir de coach ?
Y'en a tellement, faut demander à Gilles, Pierrot et Brice, on était les 4 fantastiques, trois chômeurs et un étudiant.

 
-Tu en a parlé, avec David Capelle, vous formiez une redoutable paire de coach, mais vos routes sont aujourd'hui séparées, vous êtes brouillés ?
 Pas du tout, c’était une saison formidable, mais je nourrissais d'autres ambitions, on reste unis dans la confrérie des David.
 

-Quel est selon toi le meilleur joueur avec lequel tu as évolué ?
Je ne vais surprendre personne : Aurélien Girard.

-Quel est selon toi le meilleur joueur que tu as eut la chance d'entrainer ?
Mathieu Françoise pendant six mois, après il a été zéro.
 
-Quel est le joueur idéal pour toi ?
Grand, blond, avec des chaussures blanches, la vitesse de Pierrot, le timing de Brice, la justesse de Tatane, le calme de Geoffrey et mon délicat toucher de chevilles; avec tout ça, on est pas loin du profil type du joueur moderne.
 
-Quel est ton match de légende  ?
 Finale de Champions League Milan-Liverpool, magique cette façon de ni.... les ritals.

 COMMUNAUTÉ

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 2 Dirigeants
  • 11 Joueurs
  • 7 Supporters

Aucun événement